ORDINARIAT

Ordinariat des catholiques 
des Églises orientales 
résidant en France

Qu'est-ce que l'ordinariat ?



L'Ordinariat correspond au diocèse des catholiques orientaux résidant sur notre territoire  qui n'ont pas d'évêque en France.


Ses fondamentaux s'appuient sur trois convictions :

  • identité
  • intégration
  • articulation

Sa mission

Les catholiques appartiennent à plusieurs familles. En Occident, les latins sont les plus nombreux mais les catholiques orientaux font partie de différentes familles qui ont leurs traditions propres. L'ordinariat a pour mission d'en prendre soin : c'est l'équivalent de leur diocèse en Occident.

Son histoire

L'ordinariat a vu le jour en France en 1954. Le nombre de catholiques orientaux augmentait et une structure spécifique leur devenait indispensable. Un évêque fut nommé par la Congrégation des Églises orientales. Ce dernier a donné délégation à son vicaire général.

Son but

L'évêque de l'ordinariat fait partie de la Conférence des Evêques de France. Ainsi, l'ordinariat donne toute leur place aux catholiques orientaux au sein de l'Église de France et de valoriser leurs traditions et leur lien avec leur Église mère.

Les fondamentaux de l'Ordinariat

Identité

Chaque Église catholique orientale a ses propres spécificités. Quand les orientaux arrivent en France, il y a un risque de perte d'identité. S'il est facile pour les parents de rester enracinés dans leur culture d'origine, il est plus difficile aux enfants d'en prendre conscience. L'Ordinariat insiste pour que chaque Église garde son identité et la transmette.

Intégration

En faisant le choix de la France, les catholiques orientaux font partie de l'Église de France. Ils doivent donc y être visibles et audibles afin de lui partager ses richesses et aussi d'assimiler sa culture. Si l'intégration est facile pour les enfants, elle est plus difficile chez les parents. L'ordinariat encourage cette intégration et peut apporter de l'aide.

Articulation

Pour tenir à la fois l'identité et l'intégration des catholiques orientaux dans l'Église de France, il doivent être en lien avec leur Église mère, leur Patriarche. Les visiteurs que les différentes Églises envoient près de leurs communautés, rappellent aux catholiques orientaux combien l'Ordinariat les aide à articuler sans cesse identité et intégration.

Les éparchies françaises

Une éparchie est un évêché selon le vocabulaire oriental. En France, il y en a trois pour

  • les Arméniens
  • les Ukrainiens
  • les Maronites

Comme elles ont leur propre évêque, elles ne font pas partie de l'ordinariat. Leurs évêques font partie de la Conférence des Evêques de France.


Les Églises orientales

Il ne faut pas oublier que les premières d'entre elles ont précédé l'Église de Rome ! L'arbre généalogique ci-dessous ( © L'Œuvre d'Orient - conception : Elvire Thonnat) permet de voir leur histoire, leurs éloignements et leurs rapprochements. Les Églises catholiques sont en rouge : elles sont toutes présentes en France.

On peut voir aussi ces Églises sur un tableau interactif du site de l'Œuvre d'Orient en cliquant ICI.

Les Églises de l'ordinariat

  • Gréco-catholique roumaine
  • Gréco-catholique melkite
  • Byzantines 
  • Copte catholique
  • Guèze (érythréenne et éthiopienne)
  • Syro-malabare
  • Chaldéenne 
  • Syriaque catholique 

Ordinariat

Vos paramètres de cookies actuels empêchent l'affichage de contenu émanant de Google Maps. Cliquez sur “Accepter et afficher le contenu” pour afficher ce contenu et accepter la politique d'utilisation des cookies de Google Maps. Consultez la Politique de confidentialité de Google Maps pour plus d'informations. Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment dans vos paramètres des cookies.

Accepter et afficher le contenu

Contact

contact@ordinariatdesorientaux.fr
01 45 49 10 90

Adresse

20 rue du Regard
75006 Paris

Heures d'ouverture

sur rendez-vous

France

J'ai lu la Politique de confidentialité et je l'accepte.